Reliure de livres : quels sont les types de fixations et leurs caractéristiques ?

La reliure, un terme qui n’est certainement pas nouveau pour quiconque s’est déjà retrouvé à rédiger un livre ou une thèse, ou simplement à prendre des notes. Pour tous les autres, en revanche, c’est un sujet qui peut réserver des surprises.

Vous cherchez également des informations sur les différents types de reliure afin de comprendre laquelle convient le mieux à votre objectif ? Ne vous inquiétez pas, c’est exactement la raison pour laquelle on a voulu créer le guide que vous allez lire dans les prochaines lignes. On vous garantit qu’à la fin de la lecture, vous aurez trouvé la réponse à vos doutes.

Reliure ou emballage ?

En fait, dans le jargon courant, ce sont des synonymes de la même action, c’est-à-dire le processus par lequel un certain nombre de feuilles de papier initialement séparées sont réunies pour créer un livre ou un manuel.

Les deux termes dérivent directement de la reliure, qui était l’endroit où les publications étaient assemblées et où de véritables artisans développaient différents types de reliures pour les livres. Au fil du temps, bien sûr, les choses ont changé et, comme vous le savez probablement déjà, cette activité est désormais exercée directement dans des imprimeries en ligne ou physiques.

Quel type de reliure choisir ?

Selon les matériaux utilisés et le résultat que vous souhaitez obtenir, différents types de reliures peuvent être utilisés.

Examinons de plus près les trois plus populaires afin que vous puissiez choisir celle qui convient le mieux à votre document.

Le point d’agrafe ou point de selle

Comme son nom l’indique, dans ce type de reliure, les feuilles sont maintenues ensemble par des segments de fil de fer, qui agissent pratiquement comme des agrafes.

Concrètement, les feuilles sont pliées et placées les unes sur les autres et, à travers des trous percés dans leur dos, sont insérées puis rivetées les parties de fil de fer, généralement 2 ou 3 segments répartis le long du dos, qui ont pour mission de maintenir l’ensemble.

Parmi les différents types de reliure, la reliure par agrafes est la moins chère et la plus rapide à réaliser, mais elle convient mieux à la production de publications ne comportant pas trop de pages, comme les catalogues, les brochures, les livrets et les magazines.

La spirale métallique

Pour réaliser cette technique, les feuilles sont empilées et perforées le long de leurs bords, puis une spirale métallique est passée dans les trous pour maintenir les pages ensemble.

La reliure spirale en fil de fer est probablement celle qui se prête aux utilisations les plus diverses, s’adaptant même aux types de papier très épais.

Si vous décidez d’adopter cette reliure parmi celles proposées par DoctaPrint, vous aurez également la possibilité de la personnaliser en décidant où placer la spirale, si elle se trouve sur le côté gauche ou sur le côté supérieur, et sa couleur parmi les trois options disponibles.

Le dos collé

Le dos collé est la technique la plus complexe, mais aussi la plus adaptée pour relier un très grand nombre de pages.

Les feuilles sont regroupées et coupées le long de leur dos à l’aide d’un cutter ; une rainure est ensuite réalisée pour mieux faire pénétrer la colle qui sera appliquée par la suite. La dernière étape consiste, en fait, à accoupler les feuilles à une couverture, avec la colle qui aura pour tâche de maintenir les pages ensemble.

Cette technique est, parmi les types de reliure, l’une des meilleures car elle permet de réaliser des reliures solides même pour des publications comportant un nombre élevé de pages, tout en assurant un résultat esthétique parfait, ce qui la rend idéale pour les thèses.

Maintenant que vous connaissez les différentes techniques de reliure, vous aurez sans doute une idée plus précise de celle qui est la mieux adaptée à votre objectif !